Des vikings aux Normands, un siècle de partage culturel à vivre

En 2011, au moment de célébrer le 1100ème anniversaire de la création de la Normandie, commence une formidable aventure sur les berges de l’Orne en Normandie.

Dans le parc de Beauregard à Hérouville-Saint-Clair près de Caen, l’association Les vikings, an 911 va reconstituer un territoire viking et franc sur une durée de près de 10 ans de chantier.

Dans ce vallon près de l’eau -un espace naturel de 10 hectares-, les chantiers se succéderont sur 10 ans pour faire revivre la Normandie des vikings et des francs de 911 jusqu’à l’an 1066, année du départ de la flotte de Guillaume le Conquérant vers l’Angleterre.

Ornavik témoigne de l’échange des cultures des peuples viking et franc. Un voyage dans le temps pour remonter aux origines de la culture normande qui s’est, par la suite, largement déployée en Europe.

Ornavik est labellisé manifestation officielle
du 1100ème anniversaire de la Normandie.

Un projet scientifique, pédagogique et généreux

Lorsque le roi Charles le Simple attribua en 911 une partie de l’ancienne Neustrie carolingienne à un chef viking du nom de Hrólfr (latinisé sous la forme Rollon), il rend officiel un processus d’établissement et d’intégration déjà en cours. Les Vikings étaient en effet installés dans la basse vallée de la Seine dès la fin du IXe siècle, tandis que Rollon était un personnage bien connu des élites franques. Ces « hommes du Nord », comme on les appellait dans les annales franques, ont sans doute davantage renommé d’anciens habitats qu’ils n’en ont créé.

Ornavik, « la baie (vík) de l’Orne », aurait pu être l’un d’entre eux...

En reconstituant un habitat franc du Xe siècle et un camp viking, l’association Les Vikings an 911 entend s’inscrire dans un programme scientifique et pédagogique qui visera à faire connaître au plus grand nombre la naissance de la Normandie, la rencontre entre Francs et Vikings, les échanges entre deux peuples. On ne peut que saluer une telle entreprise qui associe savoir et culture, savoir-faire et réinsertion, nature et environnement, car Ornavik est aussi et surtout un projet généreux. La mise en place de ce futur chantier d’archéologie expérimentale pourrait paraître ambitieux, mais si ambition il y a, elle n’est nullement au service d’une quelconque idéologie ou d’un « fond de commerce viking », elle est au contraire au service de l’histoire et des hommes.

Élisabeth Ridel
Ingénieur d’études - Docteur en linguistique - Auteur des ouvrages suivants : L’héritage maritime des vikings, Les vikings et les mots, Les navires de la conquête

les Partenaires

  • Les partenaires d'Ornavik
  • Les partenaires d'Ornavik
  • Les partenaires d'Ornavik
  • Les partenaires d'Ornavik
  • Les partenaires d'Ornavik
  • Les partenaires d'Ornavik
  • Les partenaires d'Ornavik
  • Les partenaires d'Ornavik
  • Les partenaires d'Ornavik
  • Les partenaires d'Ornavik
  • Les partenaires d'Ornavik
  • Les partenaires d'Ornavik
  • Les partenaires d'Ornavik
  • Les partenaires d'Ornavik
  • Les partenaires d'Ornavik
  • Les partenaires d'Ornavik
  • Les partenaires d'Ornavik
  • Les partenaires d'Ornavik
  • Les partenaires d'Ornavik
  • Les partenaires d'Ornavik
  • Les partenaires d'Ornavik
  • Les partenaires d'Ornavik
  • Les partenaires d'Ornavik
  • Les partenaires d'Ornavik
  • Les partenaires d'Ornavik
  • Les partenaires d'Ornavik
  • Les partenaires d'Ornavik
  • Les partenaires d'Ornavik
  • Les partenaires d'Ornavik
  • Les partenaires d'Ornavik
  • Les partenaires d'Ornavik
  • Les partenaires d'Ornavik
  • Les partenaires d'Ornavik
  • Les partenaires d'Ornavik
  • Les partenaires d'Ornavik
  • Les partenaires d'Ornavik
  • Les partenaires d'Ornavik
  • Les partenaires d'Ornavik
  • Les partenaires d'Ornavik
  • Les partenaires d'Ornavik
  • Les partenaires d'Ornavik
  • Les partenaires d'Ornavik
  • Les partenaires d'Ornavik
  • Les partenaires d'Ornavik
  • Les partenaires d'Ornavik
  • Les partenaires d'Ornavik
  • Les partenaires d'Ornavik
  • Les partenaires d'Ornavik