Constructions d’Ornavik :
les étapes clés

Le parc historique d'Ornavik

2011 : les Vikings débarquent

Le 28 mai 2011, c’est la première journée d’ouverture au public, et le démarrage de la création du campement viking, dans la partie basse du Parc, en bordure du canal qui relie Caen à la mer.

Cette première partie du parc, l’île viking, porte aussi le nom d’espace scandinave. Les constructions destinées à y prendre place s'inspirent des lieux où les vikings se sont installés et ont laissé des traces archéologiques.

Pour le moment, aucune trace d'habitat viking en Normandie n’a été retrouvée.  C’est pourquoi nos constructions s’inspirent de celles de Scandinavie, d'Allemagne du Nord, de Russie, d'Irlande ou d'Angleterre.

Notre but est de vous présenter un panorama du monde viking et de mettre en lumière cette implantation culturelle majeure. C’est en effet le début du métissage de deux cultures qui donneront naissance à une nouvelle entité, la Normandie.

Ensemble, les bénévoles et scientifiques
vont créer trois types d'habitat :

  • Une maison longue, incarnation de l'habitat scandinave implanté au cœur d'un domaine agricole.
  • Un campement de tentes, illustration du nomadisme viking au service du commerce et du pillage.
  • Un comptoir viking : exemple du trafic commercial important qui avait lieu sur les villes des côtes, notamment en Mer du Nord.

2012 : la première maison semi-enterrée

La maison semi-enterrée que vous pourrez trouver sur l’espace scandinave - ou île viking -  accueille la forge, en activité quand le parc est ouvert au public !

Ce type de construction est typiquement scandinave. Les techniques utilisées permettent de construire rapidement, en posant directement le toit sur le sol, et assurent une meilleure isolation l'hiver.

Nos bénévoles construiront le four à pain dans la foulée, toujours en utilisant les techniques et savoirs faire d’époque.

2013 : Le village carolingien

Vous le trouvez dès votre entrée sur le parc. Il voit le jour deux ans seulement après le début du chantier de l’espace scandinave. Nos ouvriers y bâtissent le premier vrai bâtiment du parc, la petite ferme carolingienne aujourd’hui terminée, située à droite en entrant.

Cette magnifique maison est une reconstitution possible des vestiges d’un bâtiment, découverts lors des fouilles archéologiques effectuées sur l'ancien village de Saint-Martin de Trainecourt (actuel Mondeville).

Nous avons à cœur de vous proposer, sur tout cet espace carolingien, des constructions inspirées de rapports archéologiques. Vous pourrez, en toute certitude, y visiter des habitats fidèles à ceux qui existaient dans la plaine de Caen du Xème siècle !

2014-2017 : la grande ferme carolingienne

Nous souhaitons ancrer Ornavik dans la réalité. Pour respecter la diversité architecturale de la région à cette époque, nous nous inspirons des données recueillies sur deux autres villages de l’agglomération Caennaise : Giberville et Vieux la Romaine.

Fin 2014, nous lançons la construction de la deuxième ferme carolingienne, qui sera inaugurée en juin 2017 ! Dite “ferme de Vieux ” ou “maison des Gaudines”, elle est reconstituée à partir des fouilles effectuées sur la commune de Vieux, entre 1987 et 1992.

Plus grande que la première, elle se situe sur la gauche du village Carolingien. Vous pourrez admirer ses splendides murs en pierre surmontés de torchis et sa couverture en chaume.

Imaginez ! Nos bénévoles ont travaillé tous les samedis, pendant deux ans et demi, pour assembler ces 84 m3 de plaquettes de parement, récupérées du terrassement du chantier de construction de l’Ehpad d’Hérouville. Une prouesse !

2016 : la maison de Säby

Parce qu’Ornavik est un site vivant, les projets ne manquent pas. En 2016, c’est à nouveau l’espace scandinave qui s’enrichit, avec la reconstitution d’une maison suédoise, que vous pouvez aussi visiter.

Nommée maison de Säby, elle a été bâtie sur la base des informations tirées de fouilles archéologiques réalisées à Säby, en Suède. Inaugurée en avril 2016, elle a été construite à partir de plans établis par des étudiants suédois, par nos bénévoles et la participation de jeunes de l’Epide d’Alençon.

Et après ?

N’attendez pas pour vous immerger dans la culture normande ! Venez pousser les lourdes portes des bâtiments, sentir les odeurs du chaume, toucher le bois brut des menuiseries et des charpentes.

À terme, vous verrez, grandeur nature, en un seul et même endroit, les différentes architectures des régions du monde habitées et occupées par les populations scandinaves et Vikings.

Domaine de Beauregard
14200 Hérouville-Saint-Clair